Les dernières Actualités et Publications de Coface, leader de mondial l'assurance-crédit.
24/09/2014
Risque pays et études économiques

Carotte ou bâton ? L’économie chinoise face à de nombreux défis

Carotte ou bâton ? L’économie chinoise face à de nombreux défis

Depuis le début de l’année, le gouvernement chinois a poursuivi ses efforts pour mener à bien ses projets de réforme, en particulier le rééquilibrage de la structure de l’économie. La consommation intérieure demeurant modeste, la croissance du marché immobilier reste faible et les problèmes de surcapacité constatés dans plusieurs secteurs perdurent. Il est donc peu probable que la Chine atteigne son objectif de croissance de 7,5% en 2014. Coface prévoit une croissance du PIB de 7,4%, une politique de soutien à l’économie étant attendue.

 

Augmentation des prêts non performants et des coûts de financement

En ce qui concerne la qualité du crédit, les prêts non performants sont en hausse en Chine, comme l’a démontré l’étude Coface sur les paiements des entreprises publié en début d’année ; le montant global s’est envolé de 28,7% sur un an au premier semestre 2014 (Annexe 1). Les tendances macroéconomiques en Chine observées pendant le premier trimestre 2014 sont en ligne avec les prévisions de Coface. D’une part, on constate une stabilisation de la croissance, et d’autre part, certains acteurs du marché (en particulier les entreprises de petite taille) font face à une pression grandissante, aussi bien sur le plan du financement que sur celui de la demande, qui tend à ralentir.
 
« L’augmentation des prêts non performants entraîne des inquiétudes quant à la qualité des actifs, alors que le coût du financement demeure un problème pour plusieurs secteurs et pour les petites entreprises, ayant des difficultés à accéder au crédit. L’inflation étant maîtrisée, une baisse générale des taux d’intérêt pourrait contribuer à relâcher la pressions financières subie par les entreprises et à porter la croissance plus près de l’objectif de 7,5% du gouvernement, »explique Rocky Tung, économiste Asie-Pacifique de Coface.

 

Un marché immobilier atone et des capacités excédentaires

Au cours du premier semestre 2014, le secteur de l’immobilier s’est montré vulnérable ; il ne devrait pas bénéficier d’un retournement de tendance pendant le second semestre.« La pression sur les prix et le niveau d’endettement des promoteurs immobiliers est de plus en plus inquiétante, et des stocks importants doivent être écoulés ; les perspectives à moyen terme sur ce secteur restent donc sombres »,ajoute Rocky Tung.
 
Toutefois, un effondrement du système devrait pouvoir être évité, la place du secteur immobilier dans l’économie chinoise est significative et les plans d’urbanisation du gouvernement, qui se concentrent davantage sur la qualité que sur le volume investi, continueront à soutenir la demande à moyen terme.  
 
Le secteur de la métallurgie souffre toujours de capacités excédentaires et la faible croissance de la demande impacte négativement la profitabilité. Le secteur de l’énergie, qui utilise le charbon comme combustible, est également confronté à une demande en berne alors que la dynamique générale de l’économie ralentit ; si la faiblesse des prix persiste, le niveau de risque peut s’élever et entraîner une érosion de la profitabilité ainsi que des difficultés financières.
En ce qui concerne le secteur du papier-bois, si les perspectives étaient optimistes au début de l’année, le secteur fait face à présent à des prix qui tendent à la baisse et à une croissance modeste de la demande en produits finis. Cependant, si la détermination du gouvernement à mener à bien la consolidation de l’industrie et la réduction des capacités de production se poursuit, la dynamique de l’offre et la demande pourrait s’améliorer d’ici 2015.

 

coface cp chine

 

Croissance faible du marché des biens de consommation

S’agissant du secteur de la consommation en Chine, les perspectives à moyen terme demeurent positives bien que les défis à court terme ne puissent être négligés. Profitant de la classe moyenne émergente, du nombre croissant de personnes en âge de travailler, de la hausse du niveau de vie et de l’amélioration des réseaux de distribution, le marché de la consommation devrait continuer à se développer à un rythme soutenu pour devenir le moteur de la croissance de l’économie à moyen terme. Cependant, les mesures anti-corruption et le ralentissement de la croissance risquent de peser sur les perspectives du marché à court terme confirmant la prévision de Coface d’un ralentissement de la croissance en Chine.

   

En dépit des réformes mises en place par le gouvernement, la croissance reste un enjeu majeur pour celui-ci. Compte tenu de la morosité des indicateurs, un plan de relance plus important devrait être mis en place afin de préserver le dynamisme économique de la Chine. Des stimuli ciblés sont tout particulièrement attendus. De plus, une éventuelle baisse des taux d’intérêt pourrait diminuer le coût du financement et stimuler la consommation. Toutefois, la banque centrale de Chine serait contrainte de gérer le risque de crédit découlant d’une politique monétaire plus accommodante.

 

Annexe 1

 

Augmentation rapide des  prêts non performants (NPL) au S1 2014 :

coface chine cp
Télécharger le communiqué : Carotte ou bâton ? L’économie chinoise face à de nombreux défis (421,01 kB)

Contact


Contact Journalistes

Maria KRELLENSTEIN
Tel : +33 1 49 02 16 29
Mail : maria.krellenstein@coface.com 
 
Justine LANSAC
Tel : +33 1 49 02 24 48 
Mail : justine.lansac@coface.com

A voir aussi


China : carrot-and-stick (english version)

Haut de page
  • Français