Les dernières Actualités et Publications de Coface, leader de mondial l'assurance-crédit.
23/05/2013
Risque pays et études économiques

Les entreprises françaises dans la tourmente de la récession

Les entreprises françaises dans la tourmente de la récession
Les défaillances d’entreprises se maintiennent à un niveau élevé, toujours proche du pic observé en 2009

Malgré une stabilisation (-0,1%) du nombre de défaillances de mai 2012 à avril 2013, la vulnérabilité des entreprises françaises reste préoccupante. La stabilisation observée pourrait être seulement provisoire. Les entreprises sont en effet fragilisées par la récession en cours qui s’est confirmée au premier trimestre 2013. Coface attend sur l’ensemble de l’année une contraction du PIB de -0,4%.

Le nombre de défaillances se maintient à un niveau élevé (59 630 cas), proche du pic de 2009 (63 204 cas). Ce sont les PME – et notamment les plus importantes en taille – qui sont particulièrement touchées, affichant une hausse de +3,7%, alors que le nombre de défaillances des TPE diminue de -8,7%. Ainsi, le contexte économique tendu menace les entreprises qui avaient résisté à la crise de 2008-2009.

Cet effet taille est confirmé par les évolutions des coûts financiers et sociaux associés aux défaillances. Le coût des défaillances pour les fournisseurs continue d’augmenter (+2,7%), et atteint 4,3 Mds d'euros. Pour rappel, en 2009, le coût des défaillances était de 4,7 Mds d’euros. Il représentait alors 0,25% du PIB contre 0,21% en avril 2013. En matière d’emplois, les effectifs menacés par les défaillances s’élèvent à 191 183 (213 665 en 2009).

Malgré une conjoncture moins dégradée qu’en 2009 (la récession était alors de -3,1%), l’impact sur les entreprises en termes de défaillance est d’ampleur comparable. Très atteintes par une crise exceptionnellement longue, les entreprises françaises sont désormais moins aptes à résister à un retournement conjoncturel, fût-il d’ampleur limitée.

 

Construction, automobile et services : une fragilité chronique

Coface considère 2/3 des secteurs d’activité comme porteurs de risques. La situation dans la construction, représentant à elle seule le tiers des défaillances, et dans l’automobile reste marquée par la progression toujours soutenue du nombre de défaillances (respectivement +2,4% et +4%) et du coût (+6,2% et  +16%). En raison de la réduction des avantages fiscaux liés aux aides à domicile, le secteur des services aux particuliers connaît une augmentation de +4,4%. La distribution et l’agroalimentaire voient leurs défaillances exploser en matière de coûts (+56,4% et +130%).

Télécharger le communiqué : Les entreprises françaises dans la tourmente de la récession (112,19 kB)

Contact


Contact Journalistes

Maria KRELLENSTEIN
Tel : +33 1 49 02 16 29
Mail : maria.krellenstein@coface.com 
 
Justine LANSAC
Tel : +33 1 49 02 24 48 
Mail : justine.lansac@coface.com

Haut de page
  • Français