Les dernières Actualités et Publications de Coface, leader de mondial l'assurance-crédit.
24/10/2014
Publications économiques

Panorama Risque Pays - Commerce mondial : fatigue passagère ?

Actualisations Coface Risque Pays Octobre 2014

Le commerce mondial a stagné au premier semestre 2014, et peine à repartir près de 6 ans après le début de la crise. C’est un changement de tendance radical après 30 années d’expansion sans précédent : les exportations mondiales sont aujourd’hui 10 fois plus élevées qu’en 1980. Même au cours de la décennie passée, marquée par la crise de 2008-2009, elles ont été multipliées par 2,5. Ce constat conduit à se poser la question suivante : le ralentissement du commerce international depuis 2008 n’est-il qu’un phénomène cyclique ou correspond-il au contraire à un changement durable et structurel ? 

Pour y répondre, nous analysons d’abord les différents effets négatifs de la crise sur les échanges à la fois directs (croissance plus faible de l’activité) et indirects (moindre demande de matières premières, montée du protectionnisme), avant de souligner le rôle de l’internationalisation des chaînes de valeur dans la propagation de la crise au commerce mondial. Le commerce régional n’a, quant à lui, pas permis de compenser ces conséquences néfastes de la crise, puisqu’il ne progresse pas ou peu, l’Asie faisant figure d’exception. Une partie du ralentissement récent du commerce mondial étant liée à celui de l’activité économique, la baisse de la croissance potentielle des principales économies développées et émergentes rend improbable un retour de la croissance des échanges internationaux à son niveau d’avant crise (plus de 8% par an en moyenne entre 2002 et 2008) à court ou moyen terme. 

Mais dans un contexte d’accélération timide de la croissance mondiale en 2014 et 2015 et de poursuite de l’internationalisation des chaînes de valeur qui soutient les échanges internationaux, Coface anticipe tout de même une croissance du commerce mondial proche de 5% en 2015, soit un niveau plus élevé que celui des deux années passées. Au-delà de

son rythme de croissance, c’est également  la structure du commerce qui va changer dans les prochaines années. La tertiarisation des économies avancées et émergentes devrait se traduire par celle du commerce. Cette tertiarisation à venir du commerce international comporte un avantage majeur : elle devrait rendre ses fluctuations moins marquées, les variations

d’activité des secteurs de services étant généralement moins fortes que celles de l’industrie. Dans les années à venir, la croissance du commerce mondial sera donc plus modérée, mais aussi moins volatile.

Modifications des évaluations risque pays et argumentaires

RECLASSEMENTS, LEVÉE DES SURVEILLANCES NÉGATIVES OU MISE SOUS SURVEILLANCE POSITIVE:
  • Belgique
  • Pays-bas
  • Espagne
  • Cambodge
DÉCLASSEMENTS, LEVÉES DES SURVEILLANCES POSITIVES OU MISE SOUS SURVEILLANCE NÉGATIVE:
  • Turquie
  • Ghana
  • Russie
  • Liban
  • Sierra Leone
  • Venezuela

 Téléchargez cette PUBLICATION

 

SOMMAIRE
  • Commerce mondial : fatigue passagère ?
  • Un commerce mondial perturbé par la crise
  • Les chaînes de valeur mondiales : nouvelle colonne vertébrale du commerce
  • Le commerce régional : maillon manquant de la chaîne, sauf en Asie
  • Actualisation du Risque Pays Coface Octobre 2014

 

 

 

 

 

 

Télécharger la publication : Panorama Risque Pays - Commerce mondial : fatigue passagère ? (1,04 MB)

Contact


Contact Journalistes

Maria KRELLENSTEIN
Tel : +33 1 49 02 16 29
Mail : maria.krellenstein@coface.com 
 
Justine LANSAC
Tel : +33 1 49 02 24 48 
Mail : justine.lansac@coface.com

Haut de page
  • Français