Bulgarie

Europe

PIB / Habitant ($)
13821,2 $
Population (en 2021)
6,4 Millions

Evaluation

Risque Pays
B
Climat des affaires
A3
Précédemment :
B
Précédemment :
A3

suggestions

Résumé

Points forts

  • Base productive diversifiée (la Bulgarie est un important producteur et exportateur de céréales et est pratiquement indépendante des importations de produits alimentaires en provenance de l'étranger)
  • Faible dette publique
  • Un potentiel touristique
  • Faibles coûts de production et bonne compétitivité des prix
  • Stabilité monétaire, le lev bulgare est indexé sur l'euro.

Points faibles

  • Corruption et crime organisé (n° 78 dans l'indice de perception de la corruption 2021, contre n° 69 en 2020, ce qui en fait, avec la Hongrie, le pays le plus corrompu de l'UE).
  • Inefficacité des services publics et du système judiciaire (influence des milieux d'affaires).
  • La fragmentation du paysage politique complique la mise en place d'un gouvernement stable.
  • Manque de main-d'œuvre qualifiée
  • Population en déclin et relativement pauvre (PIB par habitant = 24 % de la moyenne de l'UE en 2021, le plus bas de l'UE)
  • Forte économie informelle

Echanges commerciaux

Export des biens en % du total

Allemagne
15%
Roumanie
11%
Italie
8%
Grèce
7%
Turquie
6%

Import des biens en % du total

Russie (Fédération de) 11 %
11%
Allemagne 11 %
11%
Turquie 8 %
8%
Roumanie 7 %
7%
Italie 6 %
6%

Perspectives

Cette rubrique est un véritable outil pour le directeur financier ou le credit manager dans l'entreprise. Elle informe sur les moyens de paiement à utiliser et sur la façon de mener des actions de recouvrement.

Inflation élevée et une possible récession en Europe occidentale comme principaux risques

Plusieurs risques assombrissent les perspectives économiques de la Bulgarie. En raison de la guerre en Ukraine et des sanctions connexes entre l'UE et la Russie, les prix de l'énergie et des denrées alimentaires ont fortement augmenté dans toute l'Europe en 2022, ce qui a eu des effets de second tour sur les prix des autres biens. La Bulgarie a atteint son niveau de prix le plus élevé depuis 1998 à l'automne 2022. Si les prix devraient encore augmenter en 2023, la dynamique de cette évolution va probablement se ralentir, ce qui devrait alors conduire à une baisse du taux d'inflation. La forte pression sur les prix a détérioré le pouvoir d'achat des ménages privés ainsi que l'appétit d'investissement des entreprises privées en 2022 et devrait encore peser sur les deux en 2023. Le manque de produits énergétiques ne devrait cependant pas être un problème majeur pour l'industrie en 2023. Bien que la Russie ait cessé ses livraisons de gaz à la Bulgarie au printemps 2022, cela peut être compensé par d'autres sources d'énergie, car le gaz naturel ne représente que 11 % du mix énergétique en Bulgarie (moyenne de l'UE : 24 %). En revanche, le pétrole, l'énergie nucléaire et surtout le charbon représentent ensemble 74 % de la consommation d'électricité. La Bulgarie produit en fait plus d'énergie qu'elle n'en consomme dans le pays. Sa production représente 131 % de sa propre consommation.

L'un des principaux risques pour 2023 est la récession légère imminente en Europe occidentale pendant l'hiver et le premier trimestre de 2023. L'économie bulgare est spécialisée dans l'exportation de biens (principalement des produits industriels intermédiaires) (70 % du PIB est constitué d'exportations totales de biens et de services). La plupart des exportations sont destinées à l'UE (66,3 %, l'Allemagne représentant 15 % de toutes les exportations en 2021). Si le côté des importations devrait rester à peu près inchangé en 2023 par rapport à 2022, le commerce net de marchandises devrait peser sur la dynamique du PIB en 2023. Un autre facteur de freinage est le niveau des taux d'intérêt. Comme la Banque centrale bulgare (BNB) maintient le lev en parité avec l'euro (1,96 BGN par euro (+/-15%)), la BNB reflète la politique de la banque centrale européenne. Jusqu'en septembre 2022, la BNB pouvait maintenir son taux directeur à 0 % (son niveau depuis 2016), mais devait ensuite l'augmenter jusqu'à 0,6 %. Étant donné que la BCE a déjà procédé à quatre hausses de taux de 250 points de base en 2022 et qu'elle devrait continuer à augmenter les taux d'intérêt pour les porter à 3,5-4,0 % d'ici à la fin de 2023, la BNB doit suivre lentement la même voie, avec généralement un décalage de plusieurs mois. Cela augmentera fortement les coûts d'emprunt et, par conséquent, pèsera sur l'investissement et la consommation.

Cependant, il y a aussi quelques aspects positifs pour les perspectives de croissance en 2023, provenant entre autres du tourisme. Déjà en 2022, le tourisme était en hausse de 23% en août (le principal mois de vacances) par rapport à 2021 et ne restait que 18% en dessous des chiffres d'avant la pandémie. Cette reprise devrait se poursuivre en 2023, car le tourisme semble être l'un des rares domaines de consommation à avoir bien résisté en 2022 malgré les pertes de pouvoir d'achat des ménages en Europe occidentale (les principaux pays d'origine). D'autres soutiens viendront également du secteur public. Dès 2022, le gouvernement a décidé de prendre des mesures pour amortir l'impact de la flambée des prix de l'énergie sur les ménages et les entreprises, avec des mesures de soutien d'une valeur de 3,5 milliards. BGN (2,7 % du PIB). Celles-ci ont été prolongées jusqu'à la fin de 2023 et contenaient principalement un plafonnement des prix de l'électricité pour les ménages privés et les grandes entreprises. En outre, le gouvernement a décidé d'exempter les petites entreprises de la TVA jusqu'à la fin de 2024.

L'accession à l'UEM est retardée

En 2023, le solde de la balance courante devrait rester légèrement excédentaire, à l'instar de la situation en 2022. Le déficit structurel des échanges de biens augmentera, car la facture des importations restera très élevée. Les exportations de biens seront toutefois plus faibles en raison de la diminution de la demande de l'Europe occidentale. Cet effet sera grossièrement compensé par l'augmentation des revenus due au renforcement du tourisme. Le solde public a enregistré un troisième déficit modéré consécutif en 2022, qui devrait persister en 2023, mais à un niveau réduit. La dette publique restera très faible.

À la mi-2020, la Bulgarie a rejoint le mécanisme de change européen 2 (MCE II). Pendant la période de transition de 2 ans minimum, la BNB doit s'en tenir à l'arrimage à l'euro ainsi qu'aux critères de Maastricht en matière de budget et de dette, qui sont suspendus jusqu'à la fin de 2024 en raison de la pandémie suivie de la crise énergétique. Les taux d'intérêt à long terme doivent rester proches des taux les plus bas pratiqués dans la zone euro et le taux d'inflation ne peut dépasser de 1,5 point de pourcentage celui des trois États membres de la zone euro ayant les taux les plus bas. La Bulgarie remplit tous les critères, sauf celui de l'inflation, puisque, à la fin de 2022, le taux d'inflation bulgare était supérieur de 9,5 points de pourcentage à la borne inférieure de la zone euro. Compte tenu de l'impasse politique intérieure, la Bulgarie ne devrait pas être en mesure de rejoindre l'euro en 2023 ou 2024.

La politique ne s'arrête pas

Après une année 2021 agitée, avec au total trois élections générales, la politique ne s'est calmée que pour un court moment. En novembre 2021, les ministres des finances et de l'économie du gouvernement intérimaire ont formé une alliance ("We continue to change", en abrégé PP), qui a remporté la troisième élection de 2021. Ils ont formé une large coalition gouvernementale avec le BSP de gauche, l'ITN populiste et le DB libéral et écologiste.

Cependant, en juin 2022, l'ITN s'est retiré du gouvernement, après des désaccords avec les autres partenaires de la coalition sur la politique fiscale et la levée du veto de la Bulgarie sur le lancement des négociations d'adhésion à l'UE avec la Macédoine du Nord. En conséquence, la coalition a perdu sa majorité au parlement. Deux semaines plus tard, le parti conservateur-populiste GERB a lancé avec succès un vote de défiance contre le Premier ministre Kiril Petkov. Après sa démission, plusieurs tentatives pour former une nouvelle coalition gouvernementale ont échoué. En août 2022, Galab Donev, un homme politique indépendant et ancien ministre du travail et de la politique sociale, a repris les affaires de l'État en tant que Premier ministre intérimaire. Début octobre 2022, la troisième élection surprise consécutive a eu lieu. Le GERB est sorti vainqueur, bien que l'agitation politique a démarré en 2020 avec les protestations de masse contre le système politique bulgare et des manifestations contre l'ancien gouvernement GERB (2009-2021) et l'ancien Premier ministre et chef du GERB Bojko Borissow, en raison d'allégations de corruption. Le nouveau parlement reste divisé. Le GERB a obtenu 24,5 % des voix (67 sièges sur 240), suivi par le centre PP (53 sièges). En troisième position, on trouve le DPS centriste, le parti de la minorité turque (36 sièges), suivi du parti ultranationaliste Revival (27 sièges), du BSP de gauche (25 sièges), du DB centriste (20 sièges) et du BV national-conservateur (12 sièges). Le bloc de droite/conservateur (c'est-à-dire tous les partis, sauf le PP, le BSP et le DP) a techniquement assez de sièges au parlement pour former une coalition, mais le GERB doit alors travailler avec le DPS, qui lutte contre la corruption et ne peut donc pas former à la légère une coalition avec le GERB, qui est toujours synonyme de corruption. De plus, alors que le GERB est un parti pro-UE, les autres candidats de la coalition, comme le parti Revival et le BV, sont tous deux pro-russes. Plusieurs tentatives de formation d'une coalition ont échoué, même après que le GERB ait proposé un candidat hors parti, Nikolay Gabrovski, pour le poste de premier ministre. Si la troisième tentative de formation d'une coalition échoue, la Bulgarie organisera de nouvelles élections au début du mois d'avril 2023.

Dernière mise à jour : février 2023

Autres pays avec le même niveau de risque

  • Arménie

    Amélioration récente

    C B

  • Bahamas

     

    B B

  • Italie

     

    B B

  • Inde

     

    B B

  • Géorgie

    Amélioration récente

    C B

  • Sénégal

     

    B B

  • Rwanda

     

    B B

  • Chypre

     

    B B

Découvrez comment vous protéger contre les risques de défaillance de vos clients en Bulgarie

L'assurance-crédit : protection contre les impayés