Les dernières Actualités et Publications de Coface, leader de mondial l'assurance-crédit.
10/12/2019
Risque pays et études économiques

L'industrie automobile mondiale et le renforcement de la réglementation : des perspectives qui se compliquent

Focus Coface - L'industrie automobile mondiale et le renforcement de la réglementation : des perspectives qui se compliquent

Frappée par des réglementations de plus en plus strictes, en particulier pour des raisons environnementales, l’industrie automobile mondiale est au pied du mur et dans l’obligation de se réinventer.

Dans un contexte économique global morose, le secteur automobile est confronté à plusieurs défis bien spécifiques, notamment une réglementation renforcée et plus stricte contre les risques environnementaux. En conséquence, les ventes de voitures connaissent une croissance négative inédite depuis la crise de 2008 et l'incertitude règne pour le secteur.

Une profitabilité en retrait

Contraints à se conformer à cette nouvelle donne technologique et aux desiderata des consommateurs, les constructeurs automobiles se voient obligés d’investir massivement pour repenser la conception de leurs véhicules augmentant en conséquence leurs coûts de production.

De plus, nombre de nouveaux acteurs tels que Google Waymo, Tesla, Arcfox ou Aiways viennent ajouter un degré d’incertitude supplémentaire dans un marché qui était habitué à une certaine stabilité, voire à un mouvement de concentration via des fusions, rapprochements et co-investissements.

Un phénomène mondial

L'Union européenne (UE) a été principalement touchée par la mise en œuvre, en septembre 2018, de règles d'homologation rigoureuses pour les nouveaux modèles automobiles, les "Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedures" (WLTP).

Ces règles plus strictes ont notamment entraîné des goulets d'étranglement pour les constructeurs automobiles, avec des homologations retardées entraînant une pénurie de modèles disponibles en concession. Les clients ont donc été contraints de retarder leurs achats, impactant directement le nombre de nouvelles immatriculations (-23,5% au mois de septembre 2018).

Vient s’ajouter à ces barrières techniques et administratives, une tendance négative du moral des consommateurs de la zone euro depuis le début de 2018. Ceci ne les incite pas à acheter des véhicules neufs d’autant que les mesures incitatives pour passer à des énergies plus vertes se tarissent dans certains pays.

Le marché américain est également affecté par une demande en baisse continue (-1,1% à fin octobre 2019, sur 10 mois), notamment pour les berlines et autres voitures (bien qu’étonnamment stable pour les SUV, les pick-up et autres camions légers). Cette tendance continue d'affecter les activités des constructeurs automobiles avec la fermeture de plusieurs usines dans le pays.

Enfin, le marché chinois est durement touché par la baisse de la demande (-4% en octobre 2019) en partie du fait d’un certain attentisme des consommateurs qui sont dans l’expectative de la réalisation des mesures fiscales incitatives annoncées par le gouvernement. Attentisme qui vient s’ajouter aux séquelles de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

En outre, de grandes municipalités comme Pékin, Shanghai et d'autres villes similaires imposent chaque année des chiffres stricts en matière de plaques minéralogiques pour les voitures neuves. Les ménages chinois se tournent donc massivement vers la vente de voitures d'occasion.

Des difficultés qui se répercutent sur tout l’écosystème

Par conséquent, la croissance et les revenus des sous-traitants automobiles sont naturellement durement impactés par ce ralentissement. La rationalisation des coûts de production et les évolutions technologiques liées aux contraintes environnementales imposées à leur tour par les constructeurs automobiles ont des répercussions sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement. Cela est tout particulièrement vrai pour leurs dépenses de R&D. Cela pourra pousser à des rapprochements/acquisitions afin de rationaliser ces coûts nécessaires à la mise sur le marché de technologies décisives, entraînant, là aussi, une refonte du paysage de l’industrie automobile.

 

Téléchargez la publication en cliquant sur l'image ci-dessous (étude disponible en anglais uniquement) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger le communiqué : L'industrie automobile mondiale et le renforcement de la réglementati... (330,15 kB)

Contact


Pour nous écrire, nous poser une question, ou simplement pour vous informer :

Contactez-nous au
Tel. : +33 (0)1 49 02 20 00
 
Contact Journalistes :
 
Amelie RIVENET
Amelie.rivenet@coface.com
01 49 02 11 01
 
 
Taline SARKISSIAN
coface@rumeurpublique.fr
01 55 74 52 34

Haut de page