Les dernières Actualités et Publications de Coface, leader de mondial l'assurance-crédit.
17/10/2019
Publications économiques

Économie mondiale en 2020 : ralentissement généralisé malgré l’action des banques centrales

Économie mondiale en 2020 : ralentissement généralisé malgré l’action des banques centrales

Comme à l’habitude, de nombreux événements politiques ont marqué l’été : nouvel épisode de la crise de change argentine, changement de gouvernement inattendu en Italie, manifestations d’ampleur à Hong Kong et en Russie, poursuite toujours plus laborieuse du processus de « Brexit » ou encore attaque d’installations pétrolières en Arabie saoudite.

La multiplication des zones d’incertitudes politiques, conjuguée aux risques évoqués longuement au premier semestre et toujours d’actualité (baisse du commerce mondial en volume, forte volatilité des cours du pétrole ou encore recul des ventes automobiles en Europe et en Chine) a continué d’affecter le moral des entreprises. Mais désormais, outre les entreprises européennes et asiatiques, les entreprises américaines s’inquiètent aussi ouvertement de la rhétorique protectionniste du président D.Trump. Fautil voir dans ce pessimisme des entreprises manufacturières un phénomène temporaire sans risque de contagion aux activités de services, ou au contraire le signe avant-coureur d’une récession profonde comme en 2009 ? Un scénario intermédiaire, similaire à celui observé en 2001-2002 à la suite de l’éclatement de la « bulle internet », semble aujourd’hui le plus probable : une transmission progressive et partielle de la récession industrielle vers les services et un ralentissement marqué de la croissance en 2020 dans les principales économies avancées. Seules bonnes nouvelles, les banques centrales des Etats-Unis, de la zone euro et de très nombreux pays émergents ont pris la mesure de la situation en annonçant des mesures d’assouplissement monétaire. Dans ce contexte, deux changements d’évaluations pays sont à noter ce trimestre. Ils concernent Hong Kong (déclassé de A2 en A3) et la Mauritanie (reclassée de D en C). Du côté des secteurs d’activité, après la série de déclassements concernant le secteur automobile en juin, les changements sont moins nombreux ce trimestre mais attestent toujours d’une montée des risques (13 déclassements mais aucun reclassement), toujours dans le secteur automobile (déclassé dans trois nouveaux pays) ainsi que dans des filières qui en dépendent (chimie en Allemagne par exemple). Les risques de crédit des entreprises sont aussi en hausse dans le secteur du papier en Amérique du Nord. Enfin, de nouvelles victimes de la montée du protectionnisme commercial sont à signaler (secteur des TIC en Corée).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger la publication : Économie mondiale en 2020 : ralentissement généralisé malgré l’... (1,11 MB)

Contact


Pour nous écrire, nous poser une question, ou simplement pour vous informer :

Contactez-nous au
Tel. : +33 (0)1 49 02 20 00
 
Contact Journalistes :
Agence ComCorp
Caroline Pierron
coface@comcorp.fr
01 55 01 09 88

Haut de page
  • Français