Les études économiques et analyses risques pays et risques sectoriels Coface
Chypre

Chypre

Population 0,9 million
PIB par habitant 28341 $US
A4
Evaluation des risques pays
A3
Environnement des affaires
Changer de pays
Comparer les pays
Vous avez déjà sélectionné ce pays.
0 pays sélectionnés
Vider
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Comparer

Synthèse

principaux Indicateurs économiques*

  2017 2018 2019 (e) 2020 (p)
Croissance PIB (%) 4,5 3,8 3,1 -8,2
Inflation (moyenne annuelle, %) 0,7 0,8 0,7 1,6
Solde public / PIB (%) 1,7 -4,8 3,6 2,6
Solde courant / PIB (%) -8,4 -7,0 -7,8 -7,4
Dette publique / PIB (%) 95,8 102,5 96,1 89,4

(e) : Estimation. (p) : Prévision. * Ces indicateurs ne tiennent pas compte de la partie contrôlée par les chypriotes turcs.

POINTS FORTS

  • Situation géographique centrale entre l'Europe, l'Asie et l'Afrique qui favorise l'industrie du transbordement
  • Centre financier offshore
  • Gisements de gaz naturel extracôtiers riches et inexploités
  • Main-d'œuvre qualifiée et anglophone
  • Infrastructures de transports et de télécommunications de grande qualité

POINTS FAIBLES

  • Île divisée depuis 1974, relations tendues avec la Turquie
  • Fortement tributaire de la Russie et du Royaume-Uni comme marchés d'exportation et sources de financement
  • Lenteur du processus juridique, mauvaise application des contrats
  • Secteur bancaire surdimensionné avec une qualité d'actifs médiocre, un effet de levier public et privé très élevé
  • Faible diversification industrielle (tourisme, construction, gaz naturel, finance)

Appréciation du risque

La construction, le tourisme et le gaz naturel continuent de soutenir l'économie

La croissance ralentira légèrement en 2020, mais restera fermement aux alentours de 3 %. Avec 65 % du PIB, la consommation privée est le principal moteur de la demande et ralentira légèrement, passant de 3 % en 2019 à 2,5 % par an, en raison de la baisse des recettes touristiques. La construction et les services professionnels contribuent de plus en plus à la croissance. La construction en particulier a bénéficié d'une poussée de l'investissement privé, qui progressera à un rythme plus lent en 2020 (6 %, contre 10 % en 2019) mais restera satisfaisant à 20 % du PIB. L'envolée des IDE s'explique par un programme d'investissement citoyen qui encourage les étrangers à investir dans l'immobilier et qui favorise l’accélération des prix de l'immobilier préférentiel. En raison des réserves maritimes récemment découvertes (champs d'Aphrodite, Calypso et Glaucus-1), nous prévoyons des investissements importants dans l'exploitation du gaz naturel. Néanmoins, un Brexit désordonné aurait pour effet de réduire considérablement les IDE et les arrivées de touristes, car environ un tiers des visiteurs viennent du Royaume-Uni.

 

La santé des banques s'améliore mais demeure fragile

Grâce à la résolution réussie de la Cyprus Cooperative Bank (CCB), les progrès se sont poursuivis dans l'assainissement du bilan du secteur bancaire. Les prêts non performants (PNP) ont été ramenés de 30 % du total des prêts (50 % du PIB) au premier trimestre 2018 à 20 % (33 % du PIB) au premier trimestre 2019. En outre, des réformes juridiques ont été instituées pour encourager la restructuration de la dette. La nouvelle loi simplifie la procédure de saisie des actifs remis en garantie, incitant ainsi les emprunteurs à entamer des négociations de restructuration en cas de défaillance. Des prêts d'un montant de 3,5 milliards EUR bénéficieront d'une subvention de l'État à hauteur d'un tiers sous le dispositif Estia. Néanmoins, le secteur bancaire reste vulnérable. Avec des actifs bancaires nationaux représentant 200 % du PIB, Chypre reste l'une des économies européennes dépendant le plus du secteur bancaire et le faible niveau des taux d'intérêt va nuire à leur rentabilité. Avec la Grèce, elle reste le seul pays de la zone euro avec un ratio de PNP à deux chiffres (20 %). Le traitement des créances douteuses reste entravé par des incertitudes concernant la propriété des titres, ce qui se traduit par une faible discipline de remboursement.

 

L'assainissement budgétaire continue de progresser

Grâce aux faibles taux d'intérêt et au reclassement de sa note de dette souveraine, le coût du service de la dette a été considérablement réduit. Le chômage continuera à diminuer (7 %), ce qui entraînera une hausse des cotisations de sécurité sociale et, parallèlement à une meilleure perception des impôts, compensera la révocation du gel des salaires des fonctionnaires publics. Ainsi, un excédent primaire sain de 4,5 % du PIB contribuera à ramener le ratio de la dette sous la barre des 90 %. Avec une industrie manufacturière nationale peu développée (fromage, médicaments, électronique), le pays est fortement tributaire des importations et affiche un déficit commercial substantiel de 20 % du PIB, couvert seulement en partie par les excédents du tourisme et des services financiers offshore. Le déficit de la balance courante restera important (7 % du PIB) et financé par les investissements directs étrangers dans l'immobilier, le tourisme et le gaz naturel. Dans un secteur bancaire intérieur encore convalescent, les entrées de capitaux doivent financer la croissance nécessaire à la réduction de la dette des ménages (90 % du PIB) et des entreprises (120 % du PIB, hors entités ad hoc). Toutefois, compte tenu d'un besoin de financement extérieur de 147 % du PIB, le pays est vulnérable à un resserrement soudain des conditions financières mondiales. La dette extérieure reste à un niveau extraordinaire de 460 % du PIB, la plus grande partie correspondant au secteur privé non financier (environ 200 % du PIB).

 

Les gisements gaziers : source de tensions

Le président Nicos Anastasiades dirige un gouvernement de coalition entre son Rassemblement Démocratique (centre-droite) et le Parti démocratique centriste, qui devrait se maintenir au pouvoir jusqu’aux élections législatives de 2021. Comme ces dernières années, le principal problème géopolitique à Chypre restera la relation entre la République de Chypre (RC), État membre de la zone euro contrôlant la moitié sud de l'île, et la République turque de Chypre du Nord (TNRC), qui contrôle le nord et est reconnue uniquement par la Turquie. Depuis l'échec des pourparlers de réunification en 2017, les tensions se sont intensifiées au sujet des eaux contestées et des réserves potentielles de gaz. En réponse à l‘entrée de navires turcs dans les eaux méridionales sans autorisation, l'UE a menacé d’imposer des sanctions représentant un coût immédiat de près de 150 millions d’euros. La stabilité géopolitique de l'île dépendra donc de la volonté de la Turquie d'affirmer ses intérêts malgré le risque de confrontation.

 

Dernière mise à jour : Février 2020

Paiement

Les lettres de change sont utilisées par les sociétés chypriotes dans les transactions nationales et internationales. En cas de défaut de paiement, une protestation certifiant la lettre refusée sera établie par un notaire dans les deux jours ouvrables suivant la date d’échéance.

Lorsque les chèques restent largement utilisés dans les transactions internationales, dans l’environnement commercial national les chèques sont traditionnellement utilisés moins en qualité d’instrument de paiement que comme instrument de crédit, ce qui permet de créer des dates d’échéance de paiement successives. Par conséquent, une pratique fréquente et largement répandue est que plusieurs créanciers endossent des chèques postdatés. Par ailleurs, les émetteurs de chèques refusés peuvent être passibles de poursuites, sous réserve qu’une plainte soit déposée au titre des procédures civiles ou pénales.

Au lieu de billets à ordre qui, en général, ne sont pas utilisés comme garantie ou mode de paiement à Chypre, on peut obtenir une reconnaissance de dette écrite qui peut ultérieurement être utilisée comme preuve essentielle au cours des audiences au tribunal.

Les virements bancaires SWIFT, bien établis dans les cercles bancaires chypriotes, sont utilisés pour régler une partie croissante des transactions et offrent un procédé de paiement rapide et sécurisé. Par ailleurs, les virements bancaires SEPA gagnent en popularité car ils sont rapides, sûrs et sont soutenus par un réseau bancaire plus développé.

Recouvrement des créances

Phase amiable

Avant d’engager des procédures auprès d’un tribunal compétent, une autre méthode pour recouvrer une dette consiste à tenter de s’entendre avec le débiteur sur un plan de règlement. En général, on parvient à l’arrangement le plus favorable dans le cadre d’un processus de négociation.

Le processus de recouvrement commence par l’envoi au débiteur d’une demande finale de paiement par courrier recommandé avec accusé de réception, lui rappelant ses obligations de paiement et mentionnant les pénalités d’intérêt qui peuvent avoir été convenues contractuellement ou, à défaut, celles qui résultent des intérêts au taux légal.

L’intérêt est dû à compter du jour qui suit la date de paiement figurant sur la facture ou le contrat commercial à un taux, sauf si les parties en conviennent autrement, égal au taux de refinancement de la Banque centrale européenne, majoré de sept points.

 

Procédure judiciaire

Introduite en 2015, les poursuites concernant de petites créances (maximum 3 000 EUR) peuvent suivre une procédure simplifiée et plus rapide. Pour engager une telle procédure, le créancier doit détenir un document écrit qui était la demande qui est à l’origine de sa procédure, notamment un Relevé de compte, une reconnaissance de dette établie sous seing privé, la facture originale résumant la marchandise vendue portant la signature de l’acheteur et le tampon certifiant la réception ou le bordereau de livraison original signé par l’acheteur.

Pour toutes les autres réclamations, la procédure classique est suivie. Le créancier dépose une réclamation auprès du tribunal qui notifie le débiteur dans les douze mois. L’audience sera fixée dans un délai de dix-huit mois minimum. Le droit chypriote permet au tribunal de rendre un jugement par défaut si le défendeur ne produit pas sa défense. La sentence rendue par le juge permet l’exécution immédiate, sous réserve du droit accordé au défendeur de présenter une objection. Par conséquent, pour obtenir une suspension d’exécution, le débiteur doit en faire la demande au tribunal.

 

Exécution d’une décision de justice

L’application d’une décision interne peut commencer dès que le jugement définitif est prononcé. Si le débiteur ne respecte pas le jugement, ce dernier est applicable directement par le biais de la saisie des biens du débiteur.

Pour les sentences étrangères rendues dans un État membre de l’Union européenne, Chypre a adopté des conditions d’application avantageuses telles que les Ordres de paiement européens ou le Titre exécutoire européen. Pour les décisions rendues par des pays non membres de l’UE, elles seront appliquées automatiquement en fonction de traités d’application réciproques. En l’absence d’un accord, des procédures d’exequatur seront mises en place.

Procédure d’insolvabilité

Procédure de restructuration

Cette procédure vise à aider les débiteurs à rétablir leur crédibilité et leur viabilité et à poursuivre leurs opérations au-delà de la faillite, en cherchant à négocier un accord entre les débiteurs et les créanciers concernés. Pendant cette procédure, les réclamations et les mesures d’application à l’encontre des débiteurs peuvent être suspendues mais le tribunal nommera un administrateur pour contrôler les biens et les performances du débiteur. Le processus de restructuration commence par la soumission par le débiteur d’un plan au tribunal, ce dernier, procède à un examen judiciaire du plan proposé tandis qu’un médiateur nommé par le tribunal évalue les attentes des créanciers.

 

Liquidation judiciaire

La procédure commence par une procédure d’insolvabilité engagée par le débiteur ou par ses créanciers. Le tribunal nomme un administrateur dès que les dettes sont confirmées. Par ailleurs, on attribuera à un Regroupement de créanciers (trois membres représentant chacun une classe de créanciers) la responsabilité de superviser les procédures, cette responsabilité se termine dès lors que le produit de la vente des biens de l’activité est distribué.

Haut de page