Les dernières Actualités et Publications de Coface, leader de mondial l'assurance-crédit
04/05/2023
Risque pays et études économiques

Le Chili fait un pari à long terme sur le lithium

Le Chili fait un pari à long terme sur le lithium

Le pays, l’un des principaux producteurs du métal, veut en nationaliser les réserves. La décision prendra du temps à se concrétiser, mais se matérialisera en pleine transformation du marché pour la matière première.

Les pays producteurs de métaux ne veulent pas être les laissés-pour-compte de la transition énergétique. Le gouvernement chilien a ainsi évoqué, le mois dernier, sa volonté de nationaliser ses mines de lithium, l’un des métaux essentiels à la production de batteries. Mi-février, le Mexique avait annoncé un projet similaire, tandis que le Zimbabwe veut interdire les exportations de minerai de lithium pour développer une industrie locale du raffinage et de la transformation du métal.

La décision chilienne aura le plus d’impact: le pays est le deuxième producteur mondial de lithium, derrière l’Australie (respectivement 26.000 tonnes et 55.400 tonnes en 2021, pour une production mondiale totale de 106.000 tonnes). Mais il s’inscrit dans le «triangle du lithium », un groupe de trois pays andins (avec l’Argentine et la Bolivie) qui concentrent l’essentiel des ressources identifiées de la matière première: 47 millions de tonnes à eux trois, contre 6,8 millions de tonnes pour les Etats-Unis, quatrième pays aux réserves les plus importantes. Or, l’importance de ces producteurs s’accroîtra avec la demande: l’Union européenne devrait ainsi consommer 35 fois plus de lithium en 2050, si le bloc atteint ses objectifs de décarbonation.

 

Retrouvez la suite de l'article sur le site de l'Agefi.

Haut de page