Les études économiques et analyses risques pays et risques sectoriels Coface
Papier

Papier

Forêt
Amérique Latine
Amérique du Nord
Europe centrale et de l'est
Europe de l'Ouest
Asie
Moyen-Orient & Turquie
Changer de secteur

Forces

  • Le caractère durable et recyclable du papier
  • Forte demande émanant d’Asie

Faiblesses

  • Demande de carton et de papier d’emballage très liée à la conjoncture économique
  • Substitution du papier par l’utilisation croissante de supports numériques

Evaluation des risques

Les faits marquants
CONSOMMATION DE PAPIER GRAPHIQUE (MILLIERS DE TONNES)

CONSOMMATION DE PAPIER GRAPHIQUE
(MILLIERS DE TONNES)

La production de papier et carton recouvre deux catégories de biens : le papier graphique (papier d’imprimerie, papier journal, etc.) d’une part, ainsi que le carton et le papier d’emballage d’autre part. La production de papier et de carton pour 2018 a baissé de 0,4 % en 2018 dans les pays de la Commission économique pour l’Europe des Nations unies (CEE-ONU), d’après le Comité sur les forêts et l’industrie forestière (COFFI) pour la CEE-ONU qui regroupe l’Europe, l’Amérique du Nord et la Communauté des États indépendants (CEI). Dans l’ensemble, la production de papier graphique diminue à cause de la tendance à la baisse de sa consommation au profit des technologies numériques tandis que la production de carton et de papier d’emballage augmente grâce à une demande plus importante causée à la fois par l’accroissement de l’accès des populations à des ordinateurs et à internet à travers le monde, le développement du e-commerce et la croissance économique robuste de ces dernières années dans une majorité de régions.

Ces directions opposées dans la production de papier et carton devraient se poursuivre en 2019. La consommation de papier et carton des pays de la CEE-ONU a diminué de près de 1 % en 2017 et de 0,5 % en 2018 ; cette diminution devrait se poursuivre en 2019 du fait de la substitution progressive du papier par le numérique.

Le secteur connaît d’importants changements structurels du fait de l’ancrage des technologies numériques qui a entraîné une diminution de la consommation et de la production de papier couché et ordinaire dans les pays de la CEE-ONU. De plus, la prise en compte des enjeux écologiques dans les normes de production et de consommation se traduit par une croissance dynamique de la part de papier recyclé et par la nécessité d’innover sur les méthodes de production. Le papier était, en 2017, le produit le plus recyclé globalement : il l’était à plus de 70 % en Europe d’après la Confédération des industries européennes du papier (CEPI). Cette tendance profiterait au secteur sur le long terme car le papier peut être utilisé comme matériau alternatif à d’autres, comme le plastique : l’emballage carton est réputé plus écologique et plus léger. Il fait par ailleurs l’objet de nombreuses innovations. L’emballage carton profite aussi de la vigueur de l’e-commerce et de la demande croissante d’emballage dit « pratique » pour l’alimentation.

Demande

La consommation de papier est sur une trajectoire descendante globalement, du fait de l’utilisation croissante des technologies numériques. L’utilisation de papier graphique a ainsi chuté de 15 % dans les pays de la CEE-ONU entre 2013 et 2017 et de 4,8 % entre 2016 et 2017 avec des estimations qui indique des tendances similaires en 2018 ; cette contraction de la consommation devrait se poursuivre en 2019. Les perspectives de croissance sont plus faibles pour 2019 en Europe (1,7 % en 2019 après 2,1 % en 2018), la demande de matériaux d’emballage devrait par conséquent ralentir quelque peu.

En Amérique du Nord, la demande de papier graphique est sur le déclin depuis de nombreuses années et cela s’est poursuivi avec une baisse de 0,8 % au 2e trimestre 2018 en glissement annuel aux États-Unis, alors que la demande de matériaux d’emballage est sur une pente ascendante sur la même période.

Pour les pays de la CEI la consommation de papier et carton est restée stable en 2017 et en 2018 (-0,6 % par an). Bien que la consommation de papier graphique devrait diminuer à mesure que croît l’utilisation des technologies numériques, la consommation de cartons et de papiers d’emballage profiterait de la croissance de l’activité économique stable dans l’ensemble de la région : Coface prévoit 2,1 % pour la CEI en 2019 après 2,1 % en 2018.

En Chine, la consommation de papier et de carton s’est accrue de 4,6 % en 2017 et devrait être soutenue par une croissance robuste en 2019 (6,2 % après 6,6 % en 2018). La consommation de papier graphique en Inde fait figure d’exception dans le secteur : le « processus de digitalisation » n’étant pas très marqué en Inde, l’utilisation de papier graphique devrait augmenter à court terme. Il est cependant probable que celle-ci, finisse malgré tout par baisser à plus long terme, du fait du développement du numérique. La croissance de la classe moyenne en Inde ainsi que l’activité économique robuste (attendue à 7,7 % en 2019 après 7,3 % en 2018) devrait accroître la demande de carton et de papier d’emballage.

La demande en Amérique du Sud semble évoluer dans le même sens que dans les autres régions du monde : alors que la demande de carton augmente avec la reprise de l’activité économique, la demande de papier graphique diminue.

Offre

En Europe, la production de papier a stagné en 2018 et devrait diminuer en 2019 notamment à cause de la baisse de la croissance économique. Cette contraction de la production de papier intervient après plusieurs années de croissance notamment due à l’augmentation de la production de carton et de papier d’emballage liée à la conversion des machines de papier graphique. Les fermetures et reconversions des machines à papier ont entraîné une contraction de la production de tous les composants du papier graphique (papier journal, papiers couché et non couché) en 2017 de 1,6 % au total. Le processus de fermeture et de reconversion des machines à papier (principalement en machine en carton), provoqué par la diminution de la demande de papier et par l’augmentation de la demande de carton portée notamment par l’importance croissante du e-commerce, devrait se maintenir en 2019, entraînant une baisse des capacités de production du papier au profit du sous-secteur du carton.

La production de papier graphique en Amérique du Nord s’est fortement réduite en 2017 (-6,5 %) suite à la reconversion des machines dans l’emballage, secteur dans lequel les marges sont plus importantes. Ceci semble indiquer que la baisse de la production de papier va continuer de diminuer en 2019, à cause de la moindre demande de papier, du développement du e-commerce et de la croissance du PIB toujours robuste prévue pour 2019 en Amérique du Nord (Coface prévoit une croissance de 2,4 % en 2019 après 2,7 % en 2018 pour l’ensemble de la région.)

Dans l’ensemble, les usines de pâtes à papier, papier et carton avec les moins bons rendements ferment leurs portes, tandis que la production de pâtes à plus bas coût, ainsi que de mouchoirs et d’emballage, progresse.

Les perspectives des entreprises de papier graphique en CEE-ONU en 2019 apparaissent sombres : la hausse des prix causée par la diminution de l’offre risque de ne pas être en mesure de compenser la baisse de la demande et pourrait même l’accélérer en rendant les supports numériques plus attractifs.

 

Dernière mise à jour : février 2019

Haut de page
  • Français