Les études économiques et analyses risques pays et risques sectoriels Coface
TIC

TIC

TIC
Amérique Latine
Amérique du Nord
Europe centrale et de l'est
Europe de l'Ouest
Asie
Moy-Orient & Turquie
Changer de secteur

Forces

  • Mondialisation de l’accès à l’Internet et des possibilités de pénétration du marché, notamment dans les économies en développement
  • Forte innovation avec un impact croissant de l’intelligence artificielle sur tous les secteurs et la technologie 5G à venir.
  • Croissance exponentielle des biens connectés

Faiblesses

  • Saturation de certains marchés matériels (tablettes, smartphones, PC) dans certaines économies avancées
  • Défis à long terme en ce qui concerne les réserves de minéraux rares
  • Environnement réglementaire à venir plus strict pour les « géants » des TIC, notamment en matière de fiscalité et de protection des données

Appréciation du risque

Marge nette des grandes entreprises américaines du secteur des TIC  (JUIN 2019)

Marge nette des grandes entreprises américaines du secteur des TIC (JUIN 2019)

Les TIC constituent un secteur concentré et très concurrentiel, notamment entre les « géants » américains et chinois qui dominent le marché, respectivement dénommés FAANG (Facebook, Amazon, Apple, Netflix et Google ; plus précisément Alphabet, sa holding) auquel s’ajoute Microsoft, d’une part ; et BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi), d’autre part. Ce sont les entreprises ayant le niveau capitalisation boursière (CB) le plus élevé au monde ; notamment les entreprises américaines avec près de 4,5 milliards de dollars de CB en juillet 2019. Par ailleurs, ces sociétés sont très rentables et connaissent dans l’ensemble une croissance soutenue de leurs marges nettes (voir graphique) même si certaines d'entre elles au deuxième trimestre (T2) de 2019 ont obtenu des résultats décevants en raison, notamment d’une baisse de la demande. C’est le cas notamment de Netflix dont les abonnés ont chuté de 126.000 aux Etats-Unis, et qui doit faire face à une concurrence accrue, avec le lancement par Disney d’une plateforme de streaming moins chère, prévue à l’automne 2019.

Cet environnement très concurrentiel est exacerbé dans le contexte de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Les sanctions américaines subies par certaines entreprises technologiques chinoises, notamment Huawei, le leader de la technologie 5G, en est un exemple. En effet de nombreux gouvernements d’économies avancées et en particulier les Etats-Unis sont préoccupés par le « plan Made in China 2025 ». Dans le cadre de ce plan, la Chine vise à devenir le leader mondial dans des secteurs économiques stratégiques qui incluent des produits des TIC tels que la robotique et la production de semi-conducteurs. Ces nouvelles technologies et notamment le développement rapide de l’intelligence artificielle (IA) sont susceptibles de modifier significativement les moyens de production.

Les perspectives du secteur des TIC resteront contrastées d'une région à l'autre en 2019 et à moyen terme, tandis que les performances globales continueront de dépendre des conditions économiques. Les principaux risques qui influent sur les perspectives du secteur sont le ralentissement économique mondial et l'environnement protectionniste. Coface anticipe un léger ralentissement de la croissance économique mondiale en 2019 et un maintien à un niveau similaire en 2020. Cela devrait entraîner une contraction de la demande globale de biens et services TIC. Pour l'avenir, l'un des principaux défis, en particulier pour les FAANG, sera la poursuite du durcissement de l'environnement réglementaire en matière de protection des données.

Analyse approfondie du secteur
Chiffres d'affaire des leaders mondiaux des opérateurs de télécommunications (juin 2019)

Chiffres d'affaire des leaders mondiaux des opérateurs de télécommunications (juin 2019)

Le ralentissement économique mondial et l'environnement protectionniste pèsent sur les perspectives du secteur

Coface table sur une croissance économique mondiale de 2,7% en 2019 et un maintien à un niveau similaire en 2020 (contre 3.2 % en 2018). La demande mondiale de produits et services TIC est susceptible d'être impactée par le ralentissement de l'activité mondiale. Le premier semestre 2019 a été marqué par le recul du commerce mondial. Coface s'attend à ce que le volume du commerce mondial diminue de 0,7 pour cent. Selon International Data Corporation (IDC), les fournisseurs mondiaux de smartphones ont expédié 312,9 millions d'unités au T1 2019, soit une baisse de 5,9% par rapport aux 332,7 millions d'unités expédiées au T1 2018. Ce développement entérine six trimestres consécutifs de baisse d'une année sur l'autre du marché mondial des smartphones, en raison de la saturation des marchés matures. Toutefois, selon l'IDC, malgré l'importance croissante des technologies innovantes, les ventes mondiales de téléphones mobiles et lecloud computingrestent les piliers de la demande de TIC. Pour leurs parts, les produits connectés – comme les montres et les bracelets – pourraient continuer de stimuler l'intérêt des consommateurs et, selon IDC, l'essor des vêtements intelligents ne se fera pas seulement sur les marchés matures, mais aussi sur les marchés émergents.

 

Un secteur très concentré où s’opère une concurrence aigue ; dans lequel les modèles économiques des géants sont en constante évolution

Le secteur se consolide autour des géants américains, les FAANG de plus en plus remis en cause par les géants chinois, le BATX. Chacun d'eux, leader dans son cœur de métier, ils sont aujourd'hui en concurrence les uns avec les autres sur des marchés tels que le cloud, le streaming, les médias, les paiements et le commerce. Les géants des TIC étendent leurs activités à différents secteurs ; c'est le cas de Google qui a lancé une voiture autonome et électrique en décembre 2018. Facebook a annoncé cette année le lancement d’une crypto monnaie nommée Libra, en association avec 27 autres entreprises ; bien qu'au moment de l’écriture de cette étude, son lancement est confronté à des défis sur le front réglementaire américain.

 

Les innovations liées à l'IA « gourmande en données » entrainent des innovations majeures dans tous les segments du secteur

L'intelligence artificielle a un pouvoir de transformation important sur tous les secteurs car elle repousse les limites dans lesquelles les machines, notamment par le biais de robots, peuvent effectuer des tâches et des travaux que les humains ont effectués jusqu'à présent. La concurrence féroce entre Google et Amazon pour introduire des innovations sur leurs assistants virtuels respectifs (ou AI Assistant) lors du salon Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas en janvier dernier en est une bonne illustration. La prochaine "invasion" de l'IA est l'une des tendances marquantes observées au CES, ajoutée à la nouvelle génération de réseaux sans fil et la technologie 5G à venir.

 

Les télécommunications continueront de croître avec l'arrivée de la 5G

Coface s’attend à ce que l'industrie des télécommunications continue de croître. L’implantation technologique 5G se développe de façon soutenue malgré des défis ; notamment liés à la guerre commerciale et aux limites des capacités technologiques*. D’après Fitch Solutions, 14 % de toutes les connexions à travers le monde seront alimentées en 5G d'ici 2025 et environ 4 milliards de connexion en 5G sont attendues en 2028.

 

Le secteur asiatique des TIC souffre du ralentissement de la Chine

En Asie, le secteur est fortement impacté par le ralentissement progressif de l'activité économique en Chine, avec une croissance économique estimée à 6,3% cette année (son plus bas niveau depuis 27 ans) et prévue à 6,1% en 2020 contre 6,6% en 2018. De nombreux gouvernements des économies avancées, et en particulier les Etats-Unis, s'inquiètent du plan stratégique "Made in China 2025" des autorités chinoises. En conséquence, dans le cadre de l'escalade de la guerre commerciale mondiale au deuxième trimestre 2019 entre la Chine et les États-Unis ; Huawei a été exclue du projet de déploiement de la technologie 5G aux États-Unis. Elle a été placée par l'administration de Trump en tête des sociétés figurant sur la liste noire avec d'autres sociétés chinoises du secteur des TIC avec lesquelles les sociétés de télécommunications américaines ont l’interdiction de commercer, en raison du risque de cyber sécurité, mesure d’interdiction étendue en août 2019 à ses agences gouvernementales. Cette escalade s'est accompagnée par l'application de l’augmentation des droits de douane 10 à 25 % sur 200 milliards de dollars US de produits chinois. Le gouvernement américain a annoncé l’instauration de tarifs douaniers supplémentaires de 10% sur les produits électroniques chinois ($300 Milliards environ) pour la mi-décembre 2019. Au moment de la rédaction de cette étude, la Chine a annoncé des mesures de rétorsion si cette mesure était mise en place, notamment l’arrêt de l’importation de produits agroalimentaires américains. Une autre illustration du caractère stratégique des TIC pour les principales économies mondiales, dont la Chine, réside dans le fait que cette dernière importe plus de semi-conducteurs que de pétrole. En 2018, selon la douane chinoise, les importations chinoises de semi-conducteurs, en grande partie en provenance des Etats-Unis, se sont en effet élevées à 300 milliards de dollars, contre 239,2 milliards de dollars pour le pétrole brut.

 

Les normes de protection des données deviennent de plus en plus strictes

La protection des données est susceptible d'être soumise à un environnement réglementaire plus strict (à la suite de plusieurs scandales impliquant des entreprises américaines, notamment l'utilisation abusive des données des utilisateurs par Facebook) et à des règles fiscales plus contraignantes. L'Union européenne a mis en œuvre le règlement sur la protection des données du GDPR en mai 2018. Cette question fait actuellement l'objet de discussions aux États-Unis, 36 États ont désormais mis en place des initiatives législatives visant à améliorer la protection des données et de la vie privée des utilisateurs. Ces risques pourraient avoir une incidence sur les modèles économiques des géants des TIC et contribuer à la fragmentation du marché, étant donné que les règles de protection des données pourraient différer sensiblement d'une région du monde à l'autre, alors que les grandes entreprises de TIC opèrent au niveau mondial. Ceci étant, des évolutions en la matière pourraient se concrétiser dans le long terme, comme l'a montré le dernier G7 Finances au cours duquel les pays représentant les principaux marchés ont exprimé leur intention de travailler de façon conjointe à un régime fiscal commun à appliquer aux acteurs du secteur; dans un contexte où les FAANG, notamment, sont accusés de pratiquer l'évasion fiscale.

 

 

Notes de lecture :

 

La méthodologie d’évaluation sectorielle de Coface sur le secteur des TIC comprend plusieurs segments : les télécommunications, l’électronique, les appareils électroménagers, ainsi qu’un dernier segment composé des ordinateurs, logiciels et matériels informatiques. Empiriquement, il y a de moins en moins de frontières entre les différents produits et services offerts par les entreprises du secteur par rapport à leurs respectifs métiers historiques.

* Casanova C. & Weil, P. 21 mai 2019. From copycat to early bird: Taking stock of China’s 5G ambitions. Coface. Disponible à https://www.coface.com/fr/Actualites-Publications/Actualites/D-imitateur-a-precurseur-Bilan-des-ambitions-de-la-Chine-en-matiere-de-5G  

 

Dernière mise à jour : septembre 2019

Haut de page
  • Français