Les dernières Actualités et Publications de Coface, leader de mondial l'assurance-crédit.
23/01/2020
Risque pays et études économiques

Enquête 2019 sur le paiement en Turquie : des délais plus courts mais les entreprises sont toujours prudentes quant aux perspectives économiques

Enquête 2019 sur les paiements en Turquie

Suite à la récession qu’a connue l’économie au cours du second semestre 2018, le secteur privé reste mitigé sur les perspectives économiques.

 

Modalités de paiement : les délais plus courts reflètent une préférence pour les liquidités

 

La détérioration des situations de trésorerie des entreprises turques s’est ralentie et elles sont de moins en moins nombreuses à souffrir de problèmes de paiement. En 2019, le délai moyen de paiement, offert par les entreprises turques à leurs clients, s’élevait à près de 85 jours sur le marché intérieur et à 69 jours sur les marchés d’exportation (contre 108 jours en 2017).

 

Cependant, à l’échelle internationale, le délai de paiement reste long. Par ailleurs, les entreprises modifient progressivement leurs conditions de facturation clients. En Turquie, seulement 40% des entreprises demandent à leurs clients à l’export que les paiements soient effectués dans un délai de 60 jours. Un ratio faible qui est encore plus bas sur le marché intérieur et atteint 33%.

 

Le manque de liquidités des clients nationaux et la concurrence sur les marchés d’exportation sont mentionnés comme étant les principaux facteurs clefs qui poussent les entreprises à vendre à terme. Le crédit reste un problème pour le secteur des entreprises turques, malgré une récente amélioration.

 

En ce qui concerne l’expérience de paiement futur, les entreprises semblent avoir un point de vue prudent. En effet, 46% des entreprises interrogées prévoient un allongement des délais de paiement sur le marché intérieur en 2020, tandis que 45% s’attendent à des délais plus longs sur les marchés d'exportation. Ces ratios sont toutefois très proches pour ceux anticipant que les délais de paiement restent inchangés sur le marché intérieur (45 %) et à l'exportation (44 %).

 

Les entreprises restent prudentes quant aux perspectives économiques, notamment dans les secteurs du papier, de la pharmaceutique, des métaux et de la construction

 

Au cours des 2 dernières années, les retards de paiement ont diminué pour les entreprises turques. Ils représentent en moyenne 41 jours sur le marché intérieur et 58 jours pour les ventes à l'exportation. Dans le cas où les créances ne peuvent pas être recouvrées sur le marché intérieur, 40% couvrent la perte sur leurs ressources propres tandis que 28% s’orientent vers des prêts bancaires. Plus d'un tiers des entreprises (37%) demande à leurs clients un acompte. Pour les entreprises turques, le recours à l'assurance-crédit n'est pas un processus automatique, même si son intérêt est bien connu de la majorité (62%). Seulement 26% l'utilisent pour pallier le non-paiement potentiel de leurs clients.

 

Malgré la reprise récente de l’activité économique, de nombreuses entreprises (44%) prévoient que les conditions économiques vont de nouveau se détériorer en 2020 en Turquie. Le papier, les produits pharmaceutiques, les métaux, la construction figurent parmi les secteurs les plus pessimistes. Des conditions plus difficiles d’accès au financement et la réduction de la demande intérieure font partie des facteurs qui pèseraient sur la capacité de paiement des entreprises. Malgré ces défis, la volonté de faire de nouveaux investissements en 2020 reste élevée pour certains secteurs tels que les industries pharmaceutique et agroalimentaire. Du côté des exportations, les entreprises du secteur automobile semblent comparativement plus prudentes : près de 20% signalent une baisse des recettes à l’exportation prévue pour 2020, au-dessus de la moyenne de l'enquête de 9%.

 

 

Download this publication

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger le communiqué : Enquête 2019 sur le paiement en Turquie : des délais plus courts mai... (154,10 kB)

Contact


Pour nous écrire, nous poser une question, ou simplement pour vous informer :

Contactez-nous au
Tel. : +33 (0)1 49 02 20 00
 
Contact Journalistes :
Agence ComCorp
Caroline Pierron
coface@comcorp.fr
01 55 01 09 88

Haut de page