Les dernières Actualités et Publications de Coface, leader de mondial l'assurance-crédit.
26/03/2015
Risque pays et études économiques

Révision trimestrielle des évaluations risque pays et environnement des affaires

Révision trimestrielle des évaluations risque pays et environnement des affaires

Coface relève les évaluations risque pays de deux économies européennes et place sous surveillance négative le Brésil. La Tunisie se distingue, l’évaluation B est désormais assortie d’une surveillance positive. L’environnement des affaires en Russie dégradé à C

Les améliorations des risques pays sont de plus en plus perceptibles dans les pays avancés dont la croissance est attendue à la hausse en 2015 (+2,1%). Au sein de la zone euro, portée par l’Allemagne et l’Espagne, deux nouveaux changements positifs : les Pays-Bas et la Belgique montent d’un cran. En revanche, les évolutions sont très contrastées dans les pays émergents (croissance revue à la baisse, à 4,2%). Le Brésil et l’Equateur sont mis sous surveillance négative et la Russie voit son évaluation d’environnement des affaires dégradée.

 

La Belgique et les Pays-Bas, reclassés en A2, confirment la reprise de la zone euro

L’amélioration des évaluations de la Belgique et des Pays-Bas à A2 suit celle de l’Allemagne, de l’Espagne, du Royaume-Uni et de l’Autriche en 2014 et du Portugal début 2015. Elle vient confirmer le retour progressif de la zone à la croissance (estimée par Coface à +1,3% en 2015, après +0,9% en 2014).

Dans les deux pays, la consommation des ménages, les exportations et les investissements contribuent positivement à la croissance. La baisse des défaillances d’entreprises continue. En Belgique, le paysage politique est devenu plus stable, avec un gouvernement concentré sur la consolidation fiscale. Aux Pays-Bas, le début de l’année a été marqué par une montée de la confiance des entreprises du secteur de la construction, en ligne avec la hausse des prix immobiliers (+3,6 % en janvier 2015 par rapport à leur niveau le plus bas en juin 2013).

 

L’Amérique latine dégringole

Les pays émergents affichent des tendances disparates.

Du côté des bonnes nouvelles, se distinguent la Tunisie, dont l’évaluation B est désormais assortie d’une surveillance positive, et le Cambodge, reclassé en C.

  • En Tunisie, la fin de la transition politique, qui ne devrait pas être remise en cause par le risque d’attentats terroristes, et la refonte du code des investissements devraient permettre une amélioration du climat des affaires. En 2015, la croissance tunisienne devrait s’accélérer (+3%) et progresser d’un demi